Les tissus japonais

Depuis la création du Chaudron d’Elouane, vous avez pu remarquer ma passion pour le Japon et vous n’êtes plus sans savoir mon amour pour les tissus et imprimés japonais.

Pour commencer, j’ai décidé de vous écrire un petit article sur l’univers passionnant des tissus japonais.

A savoir :

– Qu’est-ce que le tissu japonais ?
– Quels sont ses spécificités ?

C’est parti :

Qu’est-ce-que le tissu japonais ?

On dit d’un tissu que c’est un tissu japonais car il regroupe deux spécificités, à savoir :

– d’une part qu’il est confectionné au Japon,
– et d’autre part, ses motifs sont issus de la culture japonaise.

On trouve donc une grande variété de tissus japonais, (même si pour ma part, je couds essentiellement du coton et du lin), à savoir des :

– popelines de coton,
– crêpes de coton,
– mélanges de coton et de lin,
– brocarts,
– soieries,
– doubles gazes,
– denims…

Il faut savoir que leur point commun néanmoins réside dans le fait qu’ils sont produits en petite laize (largeur). Le plus souvent, ils sont en laize de 108 cm à 112 cm.

Il existe également de tous petits rouleaux d’environ 34 à 37 cm qui servent aux kimonos notamment.

S’ils vous arrivent de trouver des tissus aux motifs japonais avec des laize de 140 ou 150 cm, c’est que malheureusement ce sont des imitations qui ne sont pas au même niveau de qualité !

.

Tissus japonais
Tissus japonais
Tissus japonais
Tissus japonais – motifs Geisha et fleurs (pivoines et chrysanthèmes)
Tissus japonais
Tissus japonais – motif Maneki Neko
Tissus japonais
Tissus japonais – motif grues et fleurs

Quelles sont les spécificités des tissus japonais ?

En plus de provenir du Japon et d’avoir une laize plus étroite que le tissus européen, les tissus japonais possèdent des caractéristiques précises.

1 – La qualité du tissage

Les japonais sont réputés dans le monde pour exiger la qualité, voire l’excellence. Autant vous dire que cela se reflète dans leurs tissus. Le tissage fin et serrés des tissus japonais en font des tissus d’une très belle qualité – c’est indéniable !  En effet, ils ne rétrécissent (quasiment) pas au lavage et les couleurs restent vives, lavages après lavage.

2 – La palette de couleurs

Tout d’abord, le japon a développé au fil du temps, grâce à ses maîtres teinturiers, de nombreuses techniques comme la teinture à l’indigo, le Shibori, etc.

Ce savoir-faire artisanal qui se transmet de manière traditionnelle, de génération en génération, a d’abord été utilisé dans les techniques industrielles ; notamment à l’ère Meiji. 

Les points importants respectés par les industries japonaises sont la :

– la profondeur des couleurs (saturation),
– la richesse des teintes et des nuances,
– le respect de la fibre,
– la durabilité de la teinture,
– la maîtrise de l’adjonction de couleurs métallisées comme le doré et l’argenté avec une excellente résistance aux lavages.

Celles-ci sont très résistantes et ne « partent » pas au lavage. La seule condition à respecter pour préserver les couleurs métallisés, est de laver son tissu dans un sac à linge lors du premier lavage, et ensuite de laver sa confection sur l’envers.



A noter que chaque tissus qui entre à la boutique est lavé dans un filet à linge et repassé avant d’être travaillé.

Vous pouvez retrouver mes créations d’inspiration japonaises directement en cliquant ici.

Cet article vous a-t’il plu ?

N’hésitez pas à me laisser votre avis commentaire.

3 – La richesse des imprimés

Au Japon, les motifs traditionnels et symboles sont nombreux et ont une importance culturelle. Ils possèdent tous une signification cachée. Très présents sur les kimonos ou autres vêtements nippons. Ils portent le nom de Wagara.

La plupart des motifs japonais traditionnels datent du 8ème siècle et trouvent leur inspiration dans la nature, dont la symbolique est très forte au Japon.

Le choix du tissu et du motif se réfléchit en fonction du message que l’on veut transmettre.

On retrouve des motifs avec des animaux, des motifs géométriques, des fleurs et plantes et des objets et éléments naturels.

Ce sujet fait parti d’un autre article en cours d’écriture.
à suivre : ….

Cet article vous a-t’il plu ?

N’hésitez pas à me laisser votre avis commentaire.