.

Déco Halloween du Chaudron d'Elouane

L’histoire commence par un travail dans lequel je ne me reconnais plus, je perds toute motivation. Moi qui aime la vie, la nature, je n’ai finalement plus goût à rien.

Je prends alors conscience qu’il faut impérativement que je reprenne ma vie en main si je ne veux pas sombrer complètement.

C’est à ce moment-là que j’entends parler de l’IKIGAI, cette philosophie de vie japonaise qui consiste à trouver un sens à sa vie, un équilibre, une raison de se lever le matin et d’être heureux d’accueillir chaque jour.
Je ne vais pas entrer dans les détails de cette vision de la vie mais, un des pans de l’IKIGAÏ concerne la relation au travail. Les japonais ne sont pas attachés à la notion de « retraite » car ils considèrent le travail comme une potentielle source de plaisir et de développement personnel.

Et là, je me suis dit, mais comment peut-on être heureux au travail ? Personnellement, ça n’a jamais été le cas.
Alors, me voilà partie à la recherche de mon IKIGAÏ ! Qu’est-ce que j’aime faire ? En quoi suis-je douée ? De quoi le monde a besoin ?

J’aime tout ce qui provient de la nature, j’aime créer et le monde à besoin de changement, d’un retour à la nature.

Motivée par ce besoin de changement, je commence une formation en aromathérapie (un univers que j’affectionne tout particulièrement) pour m’accompagner au quotidien de façon plus naturelle en fabriquant mes propres crèmes pour la peau, mes baumes de soins, mon liquide vaisselle, etc….

Puis devenue plus sensible à une démarche écocitoyenne, et étant assez manuelle, j’ai eu envie de remplacer des objets du quotidien par des produits plus écoresponsables. J’ai ainsi ressorti ma vieille machine à coudre. Et c’est tout naturellement que mon IKIGAÏ est venu à moi.

Quand je couds, je me sens bien, je suis tellement concentrée que je ne pense à rien d’autre. Mon esprit se vide et je ne réfléchis qu’à ce que je vais bien pouvoir confectionner la prochaine fois.

C’est alors que j’ai décidé de transformer ce loisir en une expérience professionnelle et de vous faire découvrir mes créations.

Et c’est ainsi qu’est né Le Chaudron d’Elouane….

Vous vous demandez : Pourquoi un Chaudron ?
Et bien parce qu’à l’époque des Celtes et des Gaulois, le chaudron servait à la teinture de la laine. Mais il est également symbole de résurrection et dans mon cas de « renaissance » dans un tournant de ma vie.

Dans mon Chaudron vous trouverez donc mes créations de coutures qui sont amenées à évoluer aux gré de mes idées et de mes envies, qui peuvent être également les vôtres.

Vous y trouverez également toute une gamme de produits « zéro déchet » en tissu de coton et éponge OEKO TEX. Et beaucoup de surprises viendront au fil du temps.

Beaucoup de mes tissus sont d’inspiration japonaise (provenance et design) car ce sont des tissus de grande qualité avec des motifs très colorés, géométriques, fleuris, qui m’inspirent énormément.

Mais vous trouverez également des créations en liège que l’on appelle aussi cuir végétal car c’est une matière 100% naturelle, bio et écologique, renouvelable et biodégradable. Il est résistant et léger, imperméable aux liquides, hypoallergénique. Contrairement au cuir, le liège est une matière végétale qui ne nécessite aucune maltraitance animal et dont il est nul besoin d’abattre l’arbre pour en faire la récolte.
Vous trouverez également des articles en lin, un tissu fluide et léger qui se prête à toutes sortes de créations et la suédine qui est une matière souple et solide qu’il me plaît également de travailler.

Toutes mes créations sont uniques et réalisées dans mon atelier à Sombernon. Fait main. Made in France.

Il vous est également possible de personnaliser certaines de mes créations en choisissant des tissus qui vous sont propres.


Pour cela, n’hésitez pas à me contacter ou venir me rendre visite dans mon atelier Boutique :


LE CHAUDRON D’ELOUANE
17, Rue du vieux château
21540 SOMBERNON

Tél : 06.32.88.74.64

Si vous venez de loin ou venez exprès, n’hésitez pas à me contacter afin de vous assurer de ma présence.

En attendant, je vous laisse découvrir mon univers !



Remerciements :

Je tiens à remercier tout particulièrement mes enfants qui m’ont soutenus tout au long de mon parcours, semé d’embuches, pour voir naître enfin « Le Chaudron d’Elouane », mon fils Aymeric qui a créé mon logo, le design de mes cartes de visite et qui a entièrement sculpté à la main l’enseigne que vous pourrez apercevoir au-dessus de ma boutique.

Je remercie également toutes les personnes qui ont cru en moi ainsi que celles qui ont pris le temps de répondre à mon questionnaire d’études de marché en décembre 2020 lorsque je me suis lancée dans l’aventure.


Fabienne